Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 octobre 2013

Nostalgie... 2 Gribouille

Gribouille...

Une très grande dame de la chanson française, entre Piaf et Brel, qui aurait pu et même dû atteindre la célébrité de ces derniers. Le destin ne l'a pas voulu, et elle non plus puisqu'elle s'est suicidée... Mais quelle voix, et quelle interprète...

 

 

 

 

 

 

21 octobre 2013

Nostalgie... 1

Nostalgie des belles chansons françaises, et des belles voix...

1 - Esther Ofarim : "Un prince en Avignon" : un magnifique hommage à Gérard Philippe et une voix sublime.

2 - Frida Boccara : "L'île nue", chanson qui renvoie au film du même nom du réalisateur japonais Kaneto Shindō ; "Un pays pour nous", version française de "Somewhere", la dernière chanson de West Side Story. Une des plus belles voix de la chanson française.

3 - Les Enfants Terribles : Le poète et la roses : un moment magique pour une chanson magique...

 

 


 


 

 

02 octobre 2013

L'Epoque de Mélisande

Cet ouvrage, ou plutôt cette « histoire musicale », est l’œuvre du compositeur grec Manos Hadjidakis, né en 1925 à Xanthi. Dès l’âge de quatre ans il commence à étudier le piano puis fait des études supérieures en théorie musicale et étudie la philosophie à l’université d’Athènes. Sa pensée se nourrit des artistes et intellectuels grecs de l’entre-deux guerres (Seféris…).

A partir de 1945, il va travailler en collaboration avec le Théâtre National et le Théâtre d’Art à Athènes pour qui il écrira de nombreuses musiques de scène, aussi bien pour les tragédies et comédies antiques que pour les pièces modernes.

Parallèlement, dès 1946, il compose des musiques de films pour des réalisateurs grecs et étrangers : Stella en 1955, Le Dragon en 1956, America America en 1962, etc. ; en 1960, il obtient l’Oscar de la meilleure musique de film pour la chanson « Les Enfants du Pirée » interprétée par Mélina Mercouri dans le film de Jules Dassin Jamais le dimanche.

En 1965, commence sa collaboration avec le Ballet du XXème siècle de Maurice Béjart installé à Bruxelles avec Les Oiseaux d’Aristophane. Puis, de 1966 à 1972, il va vivre à New York où il compose certaines de ses œuvres majeures : Rythmologie, Magnus Eroticus… Il meurt le 15 juin 1994.

L’Epoque de Mélisande a été commencée lors de son séjour à New York. Comme dit plus haut, il s’agit d’une « histoire musicale » fondée sur des éléments autobiographiques qui a lieu juste après la fin de la seconde guerre mondiale.

Les trois vidéos qui suivent ont été réalisées à partir de l’enregistrement intégral de l’œuvre avec Maria Farandouri comme principale interprète.

Et cet article est dédié à File-la-Laine, "compatriote" de Hadjidakis et Farandouri, et dont c’est l’anniversaire aujourd’hui.


BON ANNIVERSAIRE, CHERE CONSOEUR DE LA TOILE !

 


 


 



 

 

30 septembre 2013

Flûte des Andes

Pour changer un peu, un autre type de musique...


28 septembre 2013

Le Partisan

Franchement, une des plus belles chansons de Léonard Cohen...

 

04 mars 2013

La Princesse, la rose et le tambour

Encore des souvenirs, ceux d'une voix pure comme le cristal...