Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 janvier 2009

Amalia Rodrigues 1

Délaissons l’art lyrique le temps d’un billet consacré à une autre Diva, d’un genre différent de celles qui se produisent sur les scènes d’opéra : Amalia Rodrigues, celle qu’on a surnommée « la Reine du Fado ». 

Mon but n’est pas de vous raconter sa vie, ni sa carrière : Wikipédia le fait bien mieux que moi. J’aimerais simplement vous faire partager, à travers les quelques vidéos qui suivent –et le choix s’est révélé dramatique parce qu’il a fallu que j’en écarte beaucoup- mon admiration pour cette voix unique en son genre qui laisse très loin derrière elle les chanteuses en tout poil qu’on peut entendre à l’heure actuelle. (Je ne parle pas de certaines chanteuses de fado qui ont pris la relève et dont certaines possèdent une voix absolument magnifique, même si elles n’ont pas toujours la grandeur de leur aînée.)

Quant aux caractéristiques essentielles du fado, vous les trouverez également sur Wikipédia : disons simplement qu’il s’agit d’un chant mélancolique portugais, dont les thèmes sont souvent les mêmes : l’amour, l’exil, le regret du passé, la difficulté de vivre, etc. Nés dans les quartiers très populaires, voire mal famés, il s’imposa peu à peu dans les classes sociales plus élevées et plus favorisées, jusqu’à devenir le chant national Portugais sous la dictature de Salazar.

Voici donc les vidéos que j’ai retenues pour vous :

 

VIDEO 1 : La maison sur le port : Amalia Rodrigues a interprété certains fados en français : c’est le cas de celui-ci qui est peut-être le plus connu dans notre pays.

 

 

Les commentaires sont fermés.